Les Banques à l’Heure De La Révolution Numérique

La révolution numérique touche tous les domaines : le journalisme, le monde de la musique, le cinéma et les banques ne peuvent y échapper. En effet, les banques traditionnelles ont dû subir de nombreuses transformations pour s’adapter aux nouvelles demandes de leurs clients. De plus, internet a vu naître les banques en ligne : connectées, pratiques et transparentes, elles séduisent de plus en plus de Français.

Pour faire face à cette nouvelle concurrence, les banques traditionnelles ont dû redoubler d’efforts pour changer leurs produits et leurs services. En parallèle, des entreprises font appel à de nouvelles technologies pour gérer de nouveaux marchés financiers.

Les clients de banque et la révolution digitale

Aujourd’hui, la population mondiale a de plus en plus accès à internet grâce à des offres de connexion intéressantes et à l’avènement des smartphones. Les utilisateurs sont sans cesse connectés à internet que ce soit pour converser avec leurs proches via les plateformes de messagerie instantanée, écouter de la musique ou encore s’informer. Le secteur de la banque n’y échappe pas et doit pouvoir proposer à ses clients une possibilité d’avoir accès à leurs comptes en banque via internet et particulièrement à travers un smartphone à l’aide d’une application.

En quelques clics, les clients veulent connaître les mouvements sur leur compte courant et effectuer des opérations simples. Par ailleurs, internet permet également à n’importe qui (et n’importe quand) d’avoir accès à un savoir dit bancaire ; le conseiller tel qu’on le connaissait peut alors s’avérer être inutile pour ces clients ultra-connectés.

L’explosion des banques en ligne

Ce besoin des clients d’avoir accès à toutes les informations bancaires a bien été compris par de nouveaux acteurs présents sur le marché : les banques en ligne. Boursorama et ING Direct ont été les pionnières en proposant un service uniquement disponible sur internet. Leurs clients peuvent avoir accès à leurs comptes et les gérer depuis leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone sans avoir à se rendre dans une agence bancaire. Cela représente un gain de temps conséquent pour les clients et une facilité de gestion grâce à des interfaces claires.

Par ailleurs, ces banques en ligne disposent d’employés pouvant conseiller leurs clients plus tardivement que les banques traditionnelles (jusqu’à 21h). De plus, ces nouvelles banques sont plus attractives, car elles proposent des tarifs en dessous de ceux pratiqués par les traditionnelles, au point que l’on peut presque parler de banques en ligne gratuites.
Pour couronner le tout, elles proposent également des offres de bienvenues intéressantes qui attirent chaque trimestre des centaines de nouveaux clients.

L’apparition des banques mobiles

En parallèle de l’explosion des banques en ligne, de nouvelles plateformes voient le jour : les banques mobiles ou neobanques. Leurs clients peuvent effectuer toutes leurs opérations quotidiennes via une application. Avec leur smartphone, ils peuvent facilement :

  • faire opposition sur une carte bancaire
  • ordonner un virement
  • recevoir par SMS le détail des paiements effectués ou les virements à venir sur leur compte

En France, le leader sur le marché est le Compte Nickel. Pour ouvrir un compte chez eux, il vous suffit de vous rendre dans un bureau de tabac proche de chez vous.

En quelques minutes, vous obtenez une carte bancaire et un RIB. D’autres sont arrivées sur le marché plus récemment comme l’allemand N26 ou le service C-Zam de Carrefour profitant du réseau de supermarchés pour être accessible au plus grand nombre. La popularité de ces nouvelles banques s’explique aussi par les tarifs bas proposés par celles-ci.

Les banques traditionnelles se transforment

Pour faire face à ces nouveaux services en ligne, les banques traditionnelles doivent se transformer. Selon une étude, il y a environ dix ans plus de 50% des clients de banques traditionnelles allaient en agence pour effectuer des opérations ou obtenir des conseils, mais aujourd’hui ils sont à peine 20%.

Pour faire sa révolution numérique, les banques classiques ont créé des annexes digitales. C’est le cas de BNP Paribas qui a lancé son offre 100% en ligne Hello Bank en 2013. D’autres ont préféré proposer des services, auparavant uniquement disponibles en agence, sur internet comme des simulations et demandes de crédit grâce à la signature électronique.

Aujourd’hui, la plupart des opérations quotidiennes (faire un virement interne ou externe, consulter ses comptes, contacter son conseiller) peuvent se faire en ligne; ainsi leurs clients n’ont plus besoin de se déplacer.

La finance en ligne par la Fintech

La fintech est une révolution sur le marché financier. En effet, de jeunes entreprises utilisent les nouvelles technologiques pour mieux gérer les marchés financiers internationaux. L’intelligence artificielle est l’un des produits les plus innovants actuellement grâce à sa possibilité de prédiction suite à la collecte de données. Par ailleurs, ces fintech ont bouleversé les méthodes financières en lançant des plateformes innovantes de financement participatif comme Ulule ou encore de la cryptomonnaie.

D’autres ont lancé des plateformes permettant de mettre les banques de côté pour certaines opérations comme les transferts de fonds. Pour ne pas être à la traîne, les banques classiques souhaitent prendre des parts, voire racheter ces entreprises afin de pouvoir proposer de nouveaux services tout en stoppant la concurrence. Par exemple, le Crédit Mutuel a racheté la plateforme de cagnotte en ligne Leetchi.

Fermer le menu