Quand Les Banques Font Appel à l’Intelligence Artificielle

L’intelligence artificielle commence à s’implanter dans différents domaines comme les réseaux sociaux, mais ce n’est pas le seul champ dans lequel elle pourrait s’avérer très efficace. En effet, les banques pourraient commencer à y avoir recours. DreamQuark, une entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle, a mis au point un prototype baptisé Brain pour les banques et les assurances. Brain permet de fractionner les clients, de lutter contre le blanchiment d’argent, de vérifier si les clients remplissent toutes les conditions pour avoir un crédit, etc.

Des revenus augmentés grâce à l’intelligence artificielle

Les banques de réseau ont besoin d’optimiser leurs revenus à cause de la réduction de certains taux d’intérêt. L’intelligence artificielle semble être un bon outil pour s’assurer un gain majeur sur le long terme. Pour cela, elle sera en mesure de définir comment réduire les frais afin d’augmenter les revenus en aidant les employés dans leurs tâches quotidiennes ou grâce à des outils de prédiction sur les marchés financiers par exemple.

L’outil de prédication de l’intelligence artificielle

Pour augmenter les revenus des banques de détail, l’intelligence artificielle va faire appel à son pouvoir de prédiction. Pour cela, l’IA accumule les données dans le but de les analyser en les combinant afin de pouvoir prédire diverses situations. Son algorithme peut savoir comment va évoluer le marché grâce à des informations disponibles en ligne, aux valeurs ou encore la croissance des devises. Alors, elle proposera différentes probabilités qui pourront aider les personnels de banque à effectuer les bonnes transactions.

En Allemagne, l’IA Autobahn 2.0 oriente les opérateurs et certains clients de la Deutsche Bank dans leurs investissements. En bourse, d’autres outils sont disponibles notamment aux États-Unis, ce système de « trading automatique » est fortement implanté (79% des échanges sur The New York Stock Exchange). Pour les personnes souhaitant investir dans le bourse, l’intelligence artificielle est un allié de poids tant elle peut analyser rapidement une quantité de données que l’humain ne pourrait absorber.

Une aide pour les employés de banque

Dans les banques de réseau, les employés ont différentes tâches à accomplir de façon « automatique », mais qui peuvent s’avérer longues et périlleuses. Dans ce cas, l’assistance d’une intelligence artificielle est très utile. Celle-ci peut leur permettre de gagner du temps et d’apporter leur expertise sur des tâches plus importantes et ainsi générer plus de revenus pour les banques. L’intelligence artificielle permet alors à la banque de réduire les coûts tout en optimisant le temps de travail de ses employés.

Pour cela, elles font appel à différents services proposés par l’IA comme les bots de bureau qui peuvent répondre automatiquement à diverses requêtes, un outil de lecture de contrats et une aide aux boîtes mail des employés. Aux États-Unis, cette pratique devient courante notamment dans la banque JPMorgan qui a pu réduire ses coûts grâce à une intelligence artificielle. En effet, son bot des services de bureau a permis à la banque de faire gagner plusieurs centaines de milliers d’heures de travail aux employés.

L’intelligence artificielle au service des clients

L’intelligence artificielle n’est pas une bonne assistance seulement pour les employés ou la bourse, mais également pour les clients. En Europe, comme en France, on remarque une percée des banques en ligne. Aujourd’hui, les clients sont de plus en plus nombreux à changer de banque en seulement quelques clics alors pour garder un client sur le long terme, les banques doivent faire des efforts en proposant des offres, mais aussi en étant attentives aux besoins de ces derniers.

Le chatbot

Selon une étude française, la plupart des clients changent de banque à cause du manque de réactivité des conseillers. Pour cela, les banques peuvent faire appel aux intelligences artificielles et notamment à leur service de chatbot permettant d’apporter une réponse correcte à la question d’un client de façon quasi instantanée. La disponibilité du chatbot le week-end comme à des heures tardives est un réel atout autant pour les banques de détail que pour les clients qui peuvent obtenir des renseignements sur leur compte ou un produit quand ils le désirent. Le chatbot d’Orangebank, Djingo, arrive à saisir 80% des demandes alors les clients ont une réponse à leur question en quelques secondes.

Coaching financier

L’autre service proposé pour les clients par l’intelligence artificielle est le coaching financier. Cette plateforme permet aux clients de mieux analyser les données de ses comptes en banque. Cela offre la possibilité aux particuliers de mieux gérer leur argent et leurs comptes. La Royal Bank of Canada propose ce service avec IA NOMI et permet aux clients une meilleure gestion grâce à des conseils en épargne suivant l’usage des clients et la prédiction des différentes transactions bancaires.

L’intelligence artificielle protège les banques

Quotidiennement, les banques sont exposées à différents risques venant autant de l’intérieur (les clients par exemple) que de l’extérieur. L’intelligence artificielle peut s’avérer efficace pour minimiser les risques. Actuellement, le plus dangereux pour les banques ? La cybercriminalité. Certaines banques ont perdu plusieurs millions d’euros suite à une cyberattaque. Pour lutter contre ce fléau, l’IA assiste les informaticiens spécialisés dans la sécurité numérique en apportant des informations ou des mouvements suspects pouvant venir d’une cyberattaque. Grâce à ces informations, les banques pourront tout mettre en oeuvre pour mieux se protéger et éviter des pertes colossales. L’autre risque majeur ? Les fraudes ! En effet, le personnel de banque peut donner des informations confidentielles à un tiers. L’IA a les moyens de :

  • analyser les comportements des employés
  • repérer une faille chez les employés quand ils sont connectés au réseau.
cybercriminalité

Pour que l’intelligence artificielle soit efficace pour les banques, elles doivent s’entourer d’un personnel compétent capable de bien les utiliser et les gérer sur le long terme pour éviter toute dérive.

Fermer le menu